Les incroyables flops du
réacteur nucléaire EPR

crash-pt.jpg (28828 octets)


Autres sites à voir :    Observatoire du nucléaire Laser Mégajoule ASTRID generation4 Réacteur ITER

 

Vendredi 28 février 2014

 

SCOOP - Le réacteur EPR de Finlande en cours
d'abandon par Areva qui retire ses salariés...

Le crash de l'industrie nucléaire française
précède celui de l'ensemble de la filière...

 

Scoop - 1er février 2014

 

Projet d'EDF de construire des EPR en
Grande-Bretagne  : le crash approche...

Bruxelles atomise les subventions publiques offertes par
Cameron à EDF pour son projet nucléaire ultra-déficitaire


Pourquoi il ne faut pas mettre
le réacteur EPR en service...

 
- Un réacteur qui n'a jamais fonctionné est bien plus facile à démanteler
- Il existe plusieurs cas de réacteurs achevés mais jamais mis en service

 


Communiqués

Le réacteur EPR à 8,5 milliards au lieu
de 2,8 annoncés par EDF au départ :

Comment EDF a menti
dès 2005 pour obtenir la
décision de faire l'EPR

Réacteur nucléaire EPR :
la bombe à retardement
dont personne ne parle…


Le chargement en combustible nucléaire doit
absolument avoir lieu avant le 11 avril 2017


 

Scoop : le réacteur EPR rejeté par
l'Autorité de sûreté des USA !!


Nouvelle déconvenue majeure pour l'industrie nucléaire française et son "avenir"

 


Flop du chantier EPR de Finlande (Areva)

Flop du chantier EPR de Flamanville (EDF)


 

L'EPR ne résistera pas à
un crash d'avion de ligne

crash-epr.jpg (21745 octets)

Stéphane Lhomme, militant
anti-nucléaire, a été
gardé à vue par la DST !

Téléchargez le Document Confidentiel défense

Quand Mme Lauvergeon (Pdg
d'Areva) raconte des salades :

"Le réacteur EPR a été conçu pour résister
à tout, y compris les chutes d’avion
".
(DépêcheAFP - 9 juillet 2005)

C'est pas bien de mentir comme ça, Mme Lauvergeon !

 


Amusant : Bouygues ne veut pas
être assimilé au désastre de l'EPR !

Boursier.com - Mercredi 20 Decembre 2006

Bouygues : Bouygues Construction n'est pas responsable
de la mauvaise qualité du béton de l'EPR finlandais

Bouygues Construction tient à s'inscrire en faux contre une affirmation parue dans un article du quotidien 'Le Monde' daté du mardi 19 décembre. "L'entreprise qui fournit le béton de la centrale nucléaire EPR de Finlande n'est pas un sous-traitant de Bouygues Construction mais un sous-traitant d'Areva qui est maître d'oeuvre du projet", indique la filiale de Bouygues qui ajoute "Bouygues Construction est simplement en charge de mettre en place le béton qui lui est fourni par Areva".
Evoquant le retard pris par l'EPR finlandais, le quotidien écrivait "Ce retard s'explique, selon Areva, par un calendrier initial intenable (quatre ans), une multitude de sous-traitants, des malfaçons dans le béton réalisé par un sous-traitant local de Bouygues".

 

Le "cendrier" (Core-catcher) qui doit recueillir le
coeur en fusion en cas d'accident grave de l'EPR:

Une "innovation" de sûreté... qui
aggrave le risque de catastrophe !

En situation accidentelle, le "core-catcher" (ou "cendrier")
chargé de récupérer le coeur en fusion (corium), pourrait
créer de puissantes explosions et aboutir à la rupture de
l'enceinte de confinement. Ce serait alors un vrai Tchernobyl...